English

La recherche alimente l’espoir qui anime la collectivité de la SP. Grâce à la recherche, de nouveaux traitements permettant d’atténuer les symptômes de la SP et de ralentir la progression de cette maladie pourront être mis au point. La recherche peut en outre mener à des découvertes qui nous aideront à comprendre pourquoi la SP se manifeste chez certaines personnes seulement. Elle constitue le fondement de la vision de la Société de la SP : un monde sans SP.

Joignez-vous à notre communauté de gens engagés qui appuient le mouvement #prioriteSP et demandez au gouvernement d’agir pour faire de la recherche sur la SP une priorité au Canada. 

» Lire la lettre ouverte axée sur la recherche

Monsieur le Ministre,

Le Canada affiche l’un des plus forts taux de sclérose en plaques (SP) du monde. Chaque jour, dans notre pays, douze personnes en moyenne apprennent qu’elles sont atteintes de cette maladie. Sur trois personnes ayant la SP, deux sont des femmes. Cette maladie se manifeste généralement chez des gens âgés de 20 à 49 ans, soit dans les meilleures années de leur vie active. Ces personnes qui vivent avec la SP sont nos parents, nos frères et nos sœurs, nos amis, nos collègues et nos voisins. Si la SP se manifeste différemment chez chacune d’elles, toutes sont unies par un même espoir : celui que la recherche procure.

Pour la collectivité de la SP, la recherche symbolise l’espoir qu’un jour, nous comprendrons les causes de la SP et pourrons prévenir cette maladie. Elle symbolise l’espoir de nouveaux traitements qui permettront de ralentir la progression de la SP et d’en soulager les symptômes. Elle symbolise l’espoir d’un remède et de la concrétisation de la vision de la Société de la SP, qui consiste en un monde sans SP.

En prenant part à la lutte menée mondialement contre la SP, la Société canadienne de la SP a été le fer de lance de découvertes sur cette maladie, qui dépassent en nombre celles qui ont été accomplies en lien avec toute autre affection neurologique. À l’heure actuelle, nous sommes sur le point d’assister à de nouvelles découvertes qui seront l’aboutissement d’efforts déployés sur plusieurs décennies. Malheureusement, la pandémie de COVID-19 et un financement insuffisant ont freiné cet élan. Depuis sa fondation, la Société de la SP a consacré plus de 204 millions de dollars à la recherche sur la SP et généré des millions de dollars de plus dans ce domaine d’activité grâce à des partenariats avec des acteurs du secteur privé et le gouvernement, mais les ressources financières se sont amenuisées considérablement depuis deux ans. En 2019, nous avons pris des engagements de plus de 10 millions de dollars envers des chercheurs spécialisés en SP du Canada; en 2020, ce montant n’a été que de 5,5 millions de dollars. En 2021, nos investissements au chapitre de la recherche ont reculé à 2,6 millions de dollars. Qu’adviendra t il si nous ne pouvons plus faire avancer la recherche sur la SP? Quelles découvertes laisserons-nous passer? Combien de personnes de plus seront touchées par la SP?

Monsieur le Ministre, nous exhortons le gouvernement du Canada à reconnaître que la SP est une maladie typiquement canadienne en s’engageant à augmenter durablement le financement de la recherche sur la SP. Nous avons besoin de votre appui pour financer les travaux de chercheurs qui sont en quête de réponses aux questions les plus fondamentales quant à la SP : quelles en sont les causes? Qui peut en être atteint? Comment la stopper?

Ensemble, nous pouvons faire en sorte que le Canada maintienne sa position de chef de file dans le domaine de la recherche sur la SP. Joignez-vous dès aujourd’hui au mouvement #prioriteSP en vue de changer les choses.


Votre prénom, votre nom de famille et votre code postal seront communiqués au gouvernement lorsque la pétition prendra fin. Les renseignements que vous fournirez seront protégés conformément à notre politique de confidentialité.